Antarctique : un lieu d’extrêmes pour l’astronomie

Publié le 02.09.2010

Une vidéo de 14 mn pour tenter de répondre à la question suivante : « Peut-on construire un télescope géant en Antarctique ? »

Gilles Durand, physicien au CEA et responsable du programme CAMISTIC (Caméra Millimétrique au Sol pour l’Antarctique), nous guide dans un voyage au cœur de la station Concordia où différentes expériences sont en cours pour caractériser la transparence de l’atmosphère et l’impact de l’hiver polaire sur les instruments.

Vidéo sur le site de l’IPEV