Artic(uler) les humeurs Groenlangue : la méthode des associations verbales mars-t-elle ?

Publié le 08.10.2018 - Blog

Le 14 janvier 2018, Arnaud Rey, chercheur au Laboratoire de Psychologie Cognitive (Unité mixte de recherche CNRS & Université Aix-Marseille), rejoint le bateau « Le Manguier » et un groupe d’artistes de nationalités et d’horizons différents pour 4 semaines d’exil volontaire dans les glaces de la baie de Disko, à l’Ouest du Groenland, en plein cœur de l’hiver polaire arctique.

Arnaud Rey participe à un projet de recherche « visant à utiliser la méthode des associations verbales pour étudier l’évolution des associations mentales chez des individus placés dans des conditions de vie extrêmes ». Des conditions de vie extrêmes auxquelles les spationautes sont et seront confrontés, notamment lors de vols habités vers Mars, tout comme l’étaient les navigateurs des siècles passés dans leurs grandes expéditions autour du monde.

Comment vivre et survivre face à l’isolement, le confinement, la promiscuité, l’ennui et un environnement hostile ? C’est à ce questionnement que le chercheur a tenté de trouver une réponse à bord du Manguier, via l’étude des associations verbales produites par les membres de l’équipage, de leurs variations tout au long de cette résidence singulière, et de ce qu’elles pouvaient dire de leur humeur intérieure.

Le blog : « GroenLangue »

Le projet : « Artistes en résidence 2018 »