Carotte de glace

Publié le 20.07.2007

Echantillon prélevé par forage (ou carottage) au sein de calottes glaciaires ou de tout autre glacier, dont la formation résulte de l’accumulation et du tassement de couches de neige successives année après année, les couches les plus profondes étant les plus anciennes.

JPEG - 28 ko
Carotte glaciaire à la sortie de la tige de forage. Les résultats des collectes d’échantillons extraits du Dôme C, à la base scientifique franco-italienne "Concordia" (localisée plus de 1000 km à l’intérieur du continent antarctique) révèlent l’évolution du climat (température et composition atmosphérique) des 740 000 dernières années. De nouvelles perspectives s’ouvrent pour mieux comprendre les mécanismes qui pilotent l’évolution naturelle du climat, notamment les relations entre les teneurs en gaz à effet de serre et les températures.
© CNRS Photothèque / AUGUSTIN Laurent
UMR5183 - LABORATOIRE DE GLACIOLOGIE ET GEOPHYSIQUE DE L’ENVIRONNEMENT (LGGE), ST MARTIN D’HERES

Ces carottes sont véritablement une mémoire du passé en ce sens qu’elles renferment des impuretés (particulaires, gazeuses, des radionucléides...) qui en font d’excellents enregistrements d’un point de vue variations climatiques, volcanisme, activité solaire... Pour ce qui concerne le paléoclimat notamment, elles permettent entre autres une estimation des paléotempératures atmosphériques, du volume des océans, de l’importance des précipitations, de la chimie des gaz de la troposphère (piégés sous forme d’inclusions)...

Les forages les plus récents au sein des inlandsis du Groenland ou de l’Antarctique ont mis à disposition des carottes ayant permis de remonter à plusieurs centaines de milliers d’années en arrière

Exemple : jusqu’à -800 000 ans pour le forage EPICA sur le site du Dôme C, base Concordia en Antarctique

En savoir plus :