Climat : 2016, année noire pour la planète, le réchauffement a atteint un niveau record

Publié le 17.08.2017 - Article du 10/08/2017 sur 20 Minutes

La publication d’un rapport de l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) et de l’American Meteorological Society (AMS) intervient une semaine après l’officialisation auprès de l’ONU par les Etats-Unis de leur décision de se retirer de l’accord de Paris sur le climat conclu en 2015 par 195 pays…

Les températures, la montée des océans et les émissions de gaz à effets de serre ont atteint des niveaux sans précédent en 2016, une nouvelle année noire pour le climat, montre ce jeudi une étude internationale de référence.

Recul record des glaces polaires, inondations, sécheresse, multiplication des vagues de chaleur… le dernier rapport annuel sur « l’Etat du climat » dresse un portrait des plus sombres de notre planète après deux années consécutives où la température globale était au plus haut depuis le début des relevés de températures en 1880.

Les 6 premiers mois de 2017 sont également parmi les plus chauds depuis 1880 : « Les records de chaleur de l’année dernière résultent de l’influence combinée des tendances de réchauffement climatique à long terme et d’un fort El Nino au début de l’année », le courant chaud équatorial du Pacifique, explique le rapport publié jeudi par l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) et l’American Meteorological Society (AMS).

Ce document de 300 pages auquel ont contribué près de 500 scientifiques dans plus de 60 pays, montre bien que les principaux indicateurs du changement climatique continuent à refléter des tendances conformes à une intensification du réchauffement planétaire. Même s’ils ne sont pas pris en compte dans le rapport, les six premiers mois de 2017 sont également parmi les plus chauds enregistrés depuis 1880, selon la NOAA...

Lire la suite sur le site de 20 Minutes