Comment le manchot royal réagit au dérangement humain

Publié le 06.08.2012 - Actualités de l'INEE

La question est primordiale pour les écologues : comment les perturbations engendrées par la présence de l’homme (qu’il soit touriste ou chercheur) influent-elles sur un écosystème étudié ?

Pour tenter d’y répondre, une équipe du Département Ecologie, Physiologie et Ethologie (DEPE) de l’Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien – IPHC (CNRS/Université de Strasbourg) a étudié la réponse au stress de manchots royaux d’une colonie des îles Crozet soumise à la présence humaine depuis près d’un demi-siècle. Un travail publié par la revue BMC Ecology...

Lire la suite sur le site de l’INEE