Courant du Groenland occidental

Publié le 10.03.2011

Courant de surface de l’océan Atlantique Nord subpolaire s’écoulant le long de la côte ouest-groenlandaise en direction du septentrion.

Transportant 30 millions de m3/s, ce courant est alimenté par deux types de masses d’eau :

JPEG - 145.5 ko
Courant du Groenland occidental et autres courants de la région
Source : U.S coastguard International Ice Patrol sur Wikimedia commons
  • les eaux de la plate-forme continentale du Groenland occidental, relativement douces et froides, sont un reliquat des eaux provenant de l’océan Arctique, via le détroit de Fram. Cette partie du courant est-groenlandais longe la plate-forme orientale du Groenland, contourne le cap Farewell, pointe australe de l’île, avant sa remontée vers des latitudes plus élevées, s’adoucissant en été au cours de son transport, sous l’action de la fonte de la glace de mer et du ruissellement continental ;
  • les eaux du talus continental ou eaux d’Irminger sont un mélange d’eaux froides plus profondes provenant elles aussi de l’océan Arctique combinées à celles plus chaudes issues à la fois de l’océan Atlantique Nord et de la mer d’Irminger. Cette masse d’eau atteint une température maximum à plusieurs centaines de mètres de profondeur, mais se refroidit à mesure de sa progression vers le nord. Une partie du courant ouest-groenlandais part vers le ponant (l’ouest) à hauteur du 64° parallèle pour rejoindre le courant du Labrador, tandis que la masse d’eau restante, relativement chaude, poursuit sa route dans le détroit de Davis vers le nord, en direction de la baie de Baffin. Tout au nord de la baie, cette masse d’eau finit par s’orienter à nouveau vers l’ouest pour alimenter le courant de l’île de Baffin et, à travers lui, le courant du Labrador.
iwik/right