Dans ce village d’Alaska, les ours polaires trouvent refuge plus longtemps chaque année

Publié le 24.11.2017 - Article du 19/11/2017 sur Slate.fr

Ce phénomène atteste une nouvelle fois de l’impact du réchauffement climatique sur ces animaux

L’ours polaire prisonnier de son morceau de banquise qui fond est depuis quelques années un symbole fort du réchauffement climatique. Mais on n’y voit pas d’emblée ce même symbole lorsque des ours se retrouvent coincés dans un petit village d’Alaska, attirant des milliers de touristes chaque année. Pourtant, la présence de dizaines d’ours polaires à Kaktovik en automne montre combien le réchauffement climatique affecte ces animaux du Grand Nord. S’ils trouvent refuge dans ce village de quelques 200 habitants depuis des dizaines d’années, il est inquiétant de constater qu’ils y restent de plus en plus longtemps...

Lire la suite de cet article sur Slate.fr

Voir aussi l’article du New-York Times