De Pôle en Pôle : un monde qui disparaît

Publié le 07.11.2018 - Exposition photographique du 15/09/2018 au 13/01/2019

Une exposition photographique de Sebastian Copeland, explorateur et défenseur de la planète, a lieu sur les grilles du Jardin du Luxembourg, rue de Médicis, de la gare RER Luxembourg jusqu’au Sénat, depuis le 15 septembre et jusqu’au 13 janvier prochain.

Cri d’alarme sur la fonte programmée des glaces, l’exposition que nous propose le photographe Sebastian Copeland sur les grilles du Jardin du Luxembourg est d’abord une magnifique ode à la beauté de ces territoires si lointains et si mystérieux. Les 80 photographies que vous découvrirez au fil de votre déambulation, le long de la rue de Médicis, nous invitent à la contemplation et à la méditation face à des paysages qui semblent vierges de l’empreinte de l’Homme. Pourtant cet écosystème est aujourd’hui si sensible aux effets du réchauffement climatique qu’il pourrait disparaître...

... L’exposition présentée sur les grilles du Jardin du Luxembourg raconte l’histoire de deux décennies d’expéditions de Sebastian Copeland « de Pôle en Pôle », de l’Arctique à l’Antarctique, à la recherche d’« Un Monde qui Disparaît ». C’est une plongée dans un univers tout en monochromie, où liquide et solide se confondent sous les reflets d’une lumière rare et particulière que nous offrent ces clichés. Impressionnants icebergs aux reflets bleutés, faune tout en mimétisme, infinies étendues glaciaires nous content le monde envoûtant des glaces...

Voir la présentation de l’exposition par Sébastian Copeland et la vidéo tournée lors de son inauguration, ainsi que le message de Gérard Larcher sur le site du Sénat