Entre vagues et glace de mer, l’impact est à double tranchant

Publié le 01.06.2018 - Actualité du CNRS-INSU du 28/05/18

Des chercheurs du Laboratoire d’océanographie physique et spatiale (LOPS/IUEM, CNRS / UBO / Ifremer / IRD) viennent de mettre en évidence que les vagues peuvent être beaucoup plus rapidement atténuées par la glace de mer que ce qu’ils pensaient, cette atténuation, très variable, ne dépendant pas des caractéristiques des vagues hors glace. Ils ont également montré que les vagues ont un impact profond sur l’étendue et l’épaisseur de la glace de mer

La glace de mer de l’océan Austral joue un rôle clé dans la régulation de l’absorption de carbone et de chaleur par l’océan mondial. On sait que les vagues ont des impacts sur la glace de mer dans la zone de glace marginale, y compris la débâcle et la formation de "pancakes" de glace. Ces processus expliquent les grandes différences dans les propriétés de la glace de mer entre l’Arctique et l’Antarctique. Les vagues océaniques exercent aussi une force, dans leur direction de propagation, qui compacte la glace. À ce jour, ce forçage externe n’a pas pu être quantifié en raison du manque d’observations à grande échelle.

En utilisant une nouvelle méthode pour estimer les hauteurs de vagues dans la glace de mer à partir d’images satellite, nous sommes en mesure aujourd’hui d’extraire des milliers d’observations autour de tout le continent antarctique et pour toutes les saisons. Pour la mesure des vagues, cet ensemble de données est plus riche que toutes les autres expériences de terrain combinées...

Lire la suite sur le site du CNRS-INSU