Il fait actuellement plus chaud au Groenland qu’à Paris, et ce n’est pas très rassurant

Publié le 01.03.2018 - Article du 28/02/2018 sur Le Huffington Post (avec AFP)

Au pôle Nord, les températures sont 30°C au-dessus des normales de saison

Alors que l’Europe grelotte sous une vague de froid tardive, le pôle Nord a connu un pic de chaleur avec des températures 30 degrés au-dessus des normales saisonnières, un phénomène exceptionnel qui s’inscrit sur fond de réchauffement de l’Arctique.

Le thermomètre a affiché jusqu’à -35°C dans certaines régions du centre de la Russie dimanche, -12°C en Pologne ou encore -6°C à -12°C dans le nord de la France. Pendant ce temps, le pôle Nord, plongé dans l’obscurité permanente de la nuit polaire, enregistrait des températures positives grâce à des vagues d’air doux.

Il s’est produit "une situation de blocage anticyclonique sur le nord de la Scandinavie (...) avec une remontée d’air doux de l’Islande vers le pôle Nord d’un côté et de l’autre côté de l’anticyclone, des descentes d’air froid de l’Oural et de la Russie occidentale vers l’Europe de l’Ouest", a expliqué ce mardi 27 février à l’AFP Etienne Kapikian, prévisionniste chez Météo-France. "Le pic de douceur sur le pôle Nord et la vague de froid sur l’Europe sont directement liés", poursuit-il.

30°C au-dessus des normales de saison

Résultat, "on estime qu’il a fait à peu près zéro degré Celsius au niveau du pôle Nord", a indiqué Kapikian, selon les estimations obtenues par modélisation, car aucune station météorologique n’est implantée dans cette zone.

Pour avoir une mesure plus précise, il faut aller à l’extrême nord du Groenland, où "on a relevé dimanche 6,2°C", ajoute Etienne Kapikian. "C’est une valeur exceptionnelle, à peu près 30°C au-dessus des normales de saison, voire 35°C pour cette mesure très précise", poursuit-il...

Lire la suite sur le site Le Huffpost