Impact de l’acidification des océans sur les organismes benthiques et pélagiques dans l’océan Arctique

Publié le 26.11.2009  - MàJ le 24.03.2011

Ce programme représente la partie française consacrée à l’Arctique du projet européen EPOCA : European Project on Ocean Acidification.

EPOCA vise à mieux comprendre l’acidification des océans, à étudier ses conséquences sur la biologie marine, les prédire pour le siècle à venir et surtout, émettre des recommandations vers les décisionnaires politiques. Coordonné par Jean-Pierre Gattuso, chercheur CNRS au Laboratoire d’océanographie de Villefranche-sur-mer (LOV), ce programme réunit 27 partenaires, parmi lesquels le CNRS et le CEA, répartis sur 9 pays.

FR-EPOCA : L’acidification des océans (OA), c’est-à-dire la diminution de pH dans l’eau due à l’augmentation de la concentration de CO2 dans l’atmosphère, est considérée comme une question majeure des recherches sur le changement climatique. L’océan Arctique est une des régions où ce problème devient probablement le plus sensible, car il sera proche de la saturation en ce qui concerne le carbonate de calcium dès 2014. Ce programme évaluera les effets de l’OA sur la croissance et la calcification de 2 espèces benthiques majeurs : l’algue Lithothamnion glaciale et le bivalve Serripes groenlandicus, ainsi que sur le ptéropode pélagique Limacina helicina. De plus, les effets directs et indirects sur le fonctionnement et les processus carbonés de la chaîne alimentaire microbienne seront étudiés. Les résultats obtenus seront d’une importance cruciale pour la compréhension du rôle de l’OA sur le fonctionnement de l’océan global.

Source : Fiche descriptive du programme FR-EPOCA sur le site de l’IPEV
Laboratoires : Laboratoire d’Océanographie de Villefranche-sur-Mer - LOV (CNRS, Université Paris VI)