L’année 2018 en bonne voie d’être parmi les plus chaudes enregistrées, selon l’ONU

Publié le 14.12.2018 - Article du 29/11/2018 sur Lintern@ute (source AFP)

L’année 2018 devrait figurer au 4e rang des plus chaudes jamais enregistrées, a alerté jeudi l’ONU, avertissant de l’extrême urgence de la situation dans un rapport publié avant le sommet sur le climat COP24

Dans sa déclaration provisoire sur l’état du climat mondial, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) observe que la température moyenne à la surface du globe, pour les 10 premiers mois de l’année, était supérieure de quasiment 1°C aux valeurs de l’époque préindustrielle (1850-1900), de sorte que "2018 s’annonce comme la 4e année la plus chaude jamais enregistrée". Conséquence : la tendance au réchauffement de la Terre sur le long terme "est évidente et se poursuit", a déclaré le secrétaire général de l’OMM, Petteri Taalas, en conférence de presse...

... Alors que les concentrations de gaz à effet de serre, facteur déterminant du réchauffement, vont de record en record, "la température risque d’augmenter de 3-5°C d’ici à la fin du siècle si la tendance continue", a-t-il alerté, quelques jours avant la COP24 qui doit se tenir à Katowice en Pologne. Au cours de la COP24, la communauté internationale doit finaliser l’accord de Paris pour atteindre l’objectif de limiter le réchauffement climatique à moins de 2°C, voire à 1,5°C par rapport au niveau de la Révolution industrielle...

... En attendant, le réchauffement climatique se poursuit sans relâche, entrainant une élévation du niveau de la mer, l’acidification des océans et la fonte de la banquise et des glaciers. Le rapport explique par exemple que l’étendue de la banquise arctique a été bien inférieure à la normale depuis le début de l’année, affichant des records à la baisse en janvier et février. Et le maximum annuel, observé à la mi-mars, figure au troisième rang des plus faibles jamais enregistrés...

Lire l’article dans son intégralité sur Lintern@ute