La banquise arctique contrôle la libération du mercure

Publié le 17.02.2011 - Communiqué de presse de l'INSU

Une collaboration franco-américaine impliquant notamment des chercheurs du CNRS, de l’IRD, de l’université Paul Sabatier et de l’université de Pau, vient de mettre en évidence un nouveau rôle de la banquise dans le cycle du mercure en Arctique. En bloquant le rayonnement solaire, celle-ci empêcherait la dégradation et limiterait le transfert vers l’atmosphère des formes toxiques du mercure présent dans les eaux de surface de l’océan Arctique. Ces résultats suggèrent que le climat joue une fonction primordiale dans le cycle du mercure.

Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Geoscience (édition du mois de février).

Voir en ligne