• Accueil
  • Espace médias
  • Revue de presse
  • Le gouvernement du Canada annonce l’attribution d’un contrat à l’Université de Waterloo pour la recherche et le développement à l’appui de la surveillance de l’Arctique

Le gouvernement du Canada annonce l’attribution d’un contrat à l’Université de Waterloo pour la recherche et le développement à l’appui de la surveillance de l’Arctique

Publié le 11.05.2018 - Communiqué de presse du 12/04/2018 du Ministère canadien de la Défense nationale

Tout comme l’indique la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, le ministère de la Défense nationale (MDN) s’engage à mettre l’accent sur la recherche et le développement en matière de défense afin de trouver des solutions novatrices aux problèmes de surveillance dans le Nord canadien, en particulier dans les domaines prioritaires du renseignement, de la surveillance et de la reconnaissance dans l’Arctique

Dans le cadre de cet engagement, le MDN, par l’entremise des Services publics et Approvisionnement Canada, a attribué un contrat à l’Institut d’informatique quantique de l’Université de Waterloo pour étudier une nouvelle technologie quantique afin de contribuer à l’amélioration des méthodes de télédétection dans l’Arctique. Ce contrat d’une valeur de 2,7 millions de dollars est accordé dans le cadre de l’appel à propositions d’innovation de 2016 pour le programme de sciences et technologie (S et T) sur la connaissance de la situation dans tous les domaines (CSTD).

L’Arctique présente des défis uniques pour diverses méthodes de télédétection, y compris le radar. Les conditions météorologiques spatiales telles que les tempêtes géomagnétiques et au rayonnement solaire, ainsi que les éruptions solaires interfèrent avec le fonctionnement du radar et empêchent l’identification efficace des objets. Une nouvelle technique de détection, l’illumination quantique, permettra aux opérateurs radar d’éliminer le bruit de fond important et d’isoler des objets, y compris des avions furtifs, avec une précision inégalée. L’illumination quantique pratique nécessite une émission rapide de photons sur demande, soit des particules de lumière simples, en paires intriquées (hautement corrélées). Ce projet appuie le développement d’une source à haut débit, sur demande, de paires de photons intriqués, ce qui permet à cette technologie de passer du laboratoire au terrain.

Les solutions de surveillance appuieront la capacité du gouvernement du Canada à exercer sa souveraineté dans le Nord et sensibiliseront davantage aux enjeux en matière de sécurité, ainsi qu’aux activités commerciales et de transport dans l’Arctique canadien...

Lire la suite sur le site du gouvernement du Canada