Le trou d’ozone réduit l’absorption du CO2 atmosphérique dans l’océan Austral

Publié le 23.06.2009 - Communiqué de presse

L’ozone a-t-il un impact sur le rôle de « réservoir de carbone » de l’océan ? Oui, répondent des chercheurs de trois laboratoires (1) rattachés à l’INSU-CNRS (2), à l’UPMC, au CEA, à l’IRD, au MNHN et à l’UVSQ. Au moyen de simulations inédites, ils ont mis en évidence que le trou dans la couche d’ozone réduisait l’absorption du carbone atmosphérique par l’océan Austral, et participait à l’augmentation de l’acidité des océans. Ces résultats, qui viennent d’être publiés en ligne dans la revue Geophysical Research Letters, devraient avoir une influence non négligeable sur les prochains modèles du GIEC (3), qui, pour l’instant, ne tiennent pas compte des variations d’ozone.

Voir en ligne