Les éruptions volcaniques majeures ont un impact sur le climat plus important que prévu

Publié le 21.12.2011 - Communiqué de presse de l'INSU

Grâce à un équipement de pointe, les concentrations des nanoparticules volcaniques secondaires formées dans le panache d’un volcan à partir du dioxyde de souffre qu’il a émis ont pu être mesurées pour la première fois par des chercheurs du Laboratoire de météorologie physique (L.A.M.P/OPGC, Université Clermont Ferrand 2 / CNRS) lors des deux passages dans la basse atmosphère au-dessus du Puy de Dôme du panache du volcan Eyjafjallajokull. Ils ont ainsi pu mettre en évidence que ces concentrations étaient très sous-estimées dans les modèles climatiques globaux. L’impact sur le climat des éruptions volcaniques majeures serait dont plus important que soupçonné jusque-là.

Voir en ligne