Mer du Groenland

Publié le 23.10.2015

La mer du Groenland est une mer de l’océan glacial Arctique, située entre le Groenland et l’archipel du Svalbard.

PNG - 77.9 ko
Les mers du Groenland, de Barents et de Norvège, assurant le lien entre l’océan Atlantique nord et l’océan glacial Arctique
Source : Wikipédia
Certains droits réservés : GNU Free Documentation License

Elle occupe une superficie d’environ 1 200 000 km2 et sa profondeur moyenne est de 1 450 mètres mais ses fonds atteignent localement 4 800 mètres. Située entre la côte orientale du Groenland, les côtes septentrionales de l’Islande et l’île du Spitzberg (Svalbard), elle communique vers le sud-ouest avec l’Atlantique Nord par le détroit du Danemark et vers l’est et le sud-est avec la mer de Norvège. La mer du Groenland constitue la principale ouverture entre les deux océans Arctique et Atlantique et elle est ainsi le lieu d’échanges de masses d’eau importants, en étant parcourue de puissants courants marins, tels le courant du Groenland oriental qui transporte des eaux froides en provenance du bassin arctique et charrie des icebergs détachés en particulier des glaciers émissaires de la côte est de l’île. Notamment encombrée dans sa partie nord, elle est difficilement navigable du fait de leur présence.

La genèse des eaux profondes en mer du Groenland est d’importance car elle assure un climat relativement doux à l’Europe, pourtant située à des latitudes relativement élevées, en favorisant la remontée vers le Nord des eaux chaudes du Gulf Stream. Ces eaux de l’Atlantique s’enfoncent sous les eaux froides du bassin arctique, en entraînant de surcroît du dioxyde de carbone provenant de l’atmosphère (par le biais d’échanges air-mer), jouant ainsi un rôle de puits de carbone susceptible, dans une certaine mesure, de limiter le réchauffement planétaire en ce sens que ce piégeage de CO2 à long terme participe à réduire l’effet de serre.

JPEG - 85.2 ko
Icebergs en mer du Groenland
Source : Pixabay
Domaine public (Licence Creative Commons CC0)