Origine de la vie : des doutes sur les plus vieux fossiles trouvés au Groenland

Publié le 06.12.2018 - Article de Laurent Sacco du 05/11/2018 sur Futura

Trouvés au Groenland, des échantillons de roche semblaient attester la présence, sur Terre il y a environ 3,7 milliards d’années, de biofilms de bactéries constructrices de stromatolites. Il n’en serait rien, d’après les analyses d’une équipe de chercheurs en géosciences : les traces trouvées ne seraient que des déformations tectoniques de roches et qui plus est, métamorphisées

Une équipe de spécialistes en géosciences a publié récemment un article dans Nature qui montre, de nouveau, combien il est difficile de trouver des traces de vie dans les archives de la Terre, suffisamment convaincantes pour être datées de l’Archéen, période s’étalant entre 3 et 4 milliards d’années. La difficulté est la même pour l’Hadéen, encore plus ancien, où d’ailleurs l’habitabilité de la Terre peut être questionnée.

L’équipe dirigée par l’exobiologiste Abigail Allwood, du Jet Propulsion Laboratory, à Pasadena (Californie), vient de remettre en cause l’interprétation de ses homologues australiens. Il y a deux ans, ces derniers avaient annoncé avoir trouvé au Groenland des traces de stromatolites âgés de 3,7 milliards d’années. À l’époque, cette découverte détrônait celle faite par la géologue australienne et son équipe plus de dix ans auparavant, dans les cherts de Strelley Pool, formation associée à la ceinture verte de la région de Pilbara (Australie) et âgée d’environ 3,45 milliards d’années.

Des roches plissées et métamorphisées, pas des stromatolites

Les chercheurs sont retournés sur le site de la fameuse ceinture de roches vertes d’Isua, au du sud-ouest du Groenland, qui contient des roches volcaniques et sédimentaires, mafiques métamorphisées de manière variable, âgées d’environ 3,7 milliards d’années. Allwood et ses collègues étaient en effet intrigués par certaines caractéristiques des échantillons : ils semblaient montrer les traces de voiles microbiens plissés que l’on avait interprétés comme ceux formés par l’activité de cyanobactéries constructrices de stromatolites...

Lire la suite ainsi que le contenu de deux articles antérieurs du même auteur sur Futura