Pétrole : faut-il prendre au sérieux le méga-plan de Trump sur les forages offshore ?

Publié le 10.01.2018 - Article d'Antoine Izambard du 09/01/2018 sur Challenges

La décision historique de Washington d’ouvrir 90% des eaux littorales des Etats-Unis à l’exploitation du pétrole et du gaz offshore, comporte de nombreuses inconnues et pourrait être remise en question en cas de départ de Donald Trump

Donald Trump a donc sorti l’artillerie lourde. Conformément à ses promesses de campagne, le président américain a décidé d’ouvrir grand les vannes à une exploitation pétrolière et gazière offshore massive sur le territoire des États-Unis. Le secrétaire aux ressources naturelles, Ryan Zinke, a annoncé le 4 janvier dernier, que Washington allait autoriser le forage sur la quasi-totalité des eaux littorales des Etats-Unis, alors que la réglementation actuelle, passée sous l’administration Obama, ne prévoyait l’exploitation que de 6% de la même zone. Une offensive qui coure après l’objectif de permettre aux États-Unis de "devenir la plus grande super-puissance énergétique".

La décision, qui s’appliquerait à compter de 2019 dans le cadre d’un nouveau programme quinquennal de gestion des ressources maritimes en énergie, concerne 90% des eaux côtières américaines qui abritent 98% des ressources encore inexploitées en pétrole et en gaz situées dans le domaine fédéral, selon l’administration. Les autorités américaines envisagent aussi d’accorder 47 autorisations de forage sur cette période de cinq ans. Sur ces 47 licences, 19 seraient accordées au large des côtes de l’Alaska, 7 sur celles du Pacifique, 12 dans le Golfe du Mexique et 9 dans l’Atlantique. Concernant ces régions, l’Alaska est la zone la plus prometteuse avec 23 milliards de barils de pétrole récupérable...

Lire la suite sur le site de Challenges