Polarisation de la raie rouge thermosphérique au Svalbard (POLARLIS 2)

Publié le 20.04.2011  - MàJ le 26.04.2011 - Programme de recherche

Description de la campagne d’observation de la polarisation de la raie rouge thermosphérique et du nouveau site d’observation exempt de toute pollution lumineuse.

Nous avons réalisé la première observation de la polarisation de la raie rouge thermosphérique à Longyearbyen après une préparation de 5 ans, grâce à un instrument assemblé à Oslo par nos collègues de l’Université d’Oslo et l’Université UNIS à Svalbard. Cette découverte ouvre de nombreuses recherches en environnements spatiaux planétaires.

Cependant, le site de Longyearbyen est pollué par la lumière de la ville, que ce soit au fond du fjord Advantalen où nous avons fait notre campagne de test en décembre 2006, ou à KHO où nous avons fait la seconde campagne en décembre 2007. Pour progresser, et notamment être capable d’utiliser la polarisation comme une observable de l’ionosphère il nous faut à présent un site totalement noir. La base polonaise de Hornsund offre cette opportunité, que n’offre malheureusement pas la base de Ny Alesund. Nos collègues de Varsovie souhaitent cette collaboration et sont prêt à fournir le personnel pour la maintenance de l’instrument et de ses nouvelles versions futures lors des prochains hivernages. La présente demande concerne uniquement le financement de ces campagnes, la partie développement scientifique des futures versions de l’instrument faisant l’objet d’une demande à l’ANR.

Source : Fiche descriptive du programme POLARLIS 2 sur le site de l’IPEV
Laboratoires : Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble - IPAG (CNRS, Université Joseph Fourier, OSUG)