Projet International de Radiométrie micro-onde de la neige aux deux pôles

Publié le 08.09.2011 - Programme de recherche

Le réchauffement global, qui est très prononcé dans l’Arctique mais controversé en Antarctique, pourrait avoir des conséquences significatives pour le futur de notre climat. Dans les hautes latitudes nord, les observations prouvent que l’amplitude du réchauffement récent du climat et son impact sur l’environnement sont sans précédent depuis le début du 20ème siècle (+2.5 °C en hiver au Canada depuis 1950). La fonte des glaciers et des calottes glaciaires constitue maintenant une des causes essentielles et en accélération de l’élévation du niveau de la mer. Les régions polaires et subarctiques jouent un rôle important dans les cycles énergétiques et hydriques à grande échelle. Leur influence se prolonge bien au-delà de leurs propres frontières, et affecte en effet la planète entière. La neige, avec ses caractéristiques spécifiques, est une composante clé du bilan énergétique de surface et joue un rôle critique pour de nombreuses rétroactions de climat.

Par conséquent, il est essentiel de mieux caractériser les changements de la dynamique de la glace et de la couverture de neige sur terre ayant lieu dans l’Arctique et en Antarctique. Beaucoup est en jeu dans l’effort pour déterminer l’évolution du climat dans ces régions.

Ce projet vise l’acquisition de nouvelles observations in-situ pour développer des méthodes d’analyse innovatrices et de suivi d’indicateurs de changement climatique par satellite dans les régions polaires et subarctiques. Les observations spatiales des climats polaires et de l’enneigement ont été étudiées par nos équipes au LGGE et au CARTEL depuis de nombreuses années au moyen de la radiométrie micro-ondes.

La collaboration entre les équipes françaises et canadiennes suggérée dans ce projet à partir d’expériences sur le terrain communes dans les deux régions polaires et le partage de nouveaux instruments à la pointe du progrès contribueront à améliorer notre connaissance de l’évolution de l’environnement polaire. Ce sera la première fois que de telles mesures détaillées de microstructure de neige associées à des mesures radiométriques seront conduites sur une calotte glaciaire arctique canadienne.

Source : Fiche descriptive du programme BIPOL-SMR sur le site de l’IPEV
Laboratoires : Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement - LGGE (Université de Grenoble I, CNRS)