Renard polaire

Publié le 20.07.2007

Renard polaire ou renard isatis des régions arctiques.

JPEG - 24 ko
Renard polaire au printemps, la livrée blanche laisse place à une livrée d’été, plus sombre. Spitsberg, Norvège
© CNRS Photothèque / IPEV / DELBART Franck

Nom scientifique : Vulpes lagopus ou Alopex lagopus

Le renard polaire vit sur l’ensemble des territoires de l’Arctique, en Europe (Scandinavie), en Asie (Sibérie), en Amérique du Nord, au Groenland, en Islande et dans les grandes îles telles que celles de l’archipel du Svalbard.

Vivant sur la banquise et dans la toundra, il est, avec l’ours blanc, le second grand prédateur carnivore terrestre de l’Arctique.

Plus petit que son cousin européen, il pèse en moyenne 5 kg, mesure de 0,5 à 1 m avec la queue (30 cm) et vit de 10 à 15 ans.

Il est capable de résister à des températures allant jusqu’à -70 °C grâce à des adaptations au froid telles que sa fourrure très épaisse, sa longue queue qu’il utilise comme une couverture, des poils sous les pattes ou encore un museau et des oreilles plus courts que les autres renards afin de limiter les échanges thermiques.

Il se nourrit essentiellement de petits animaux comme les lemmings ou les lièvres polaires, les oiseaux et leurs œufs. Il s’approvisionne aussi sur les carcasses de phoques et de rennes laissées par les ours blancs et les loups.

Ses prédateurs sont les hommes, les ours blancs et les loups. Il est chassé pour sa fourrure.

En savoir plus :