Tara Oceans Polar Circle : interview de Stéphanie Thiébault, directrice de l’INEE

Publié le 08.08.2013 - Tara Oceans Polar Circle

« Des découvertes remarquables sur la biodiversité marine ont pu être faites et ce n’est qu’un début ! »

Stéphanie Thiébault est directrice de l’Institut écologie et environnement du CNRS depuis le 1er février 2013. Paléo et archéobotaniste, Stéphanie Thiébault est une spécialiste de l’analyse de charbons de bois découverts sur les sites archéologiques. Entrée au CNRS en 1988, elle est auteure de nombreuses publications scientifiques, elle a récemment publié un ouvrage sur l’archéologie environnementale.

Pourquoi est-il important que le CNRS s’engage dans l’expédition Tara Oceans Polar Circle ?

L’expédition Tara Oceans s’était aventurée, en 2009, dans une petite partie de l’Antarctique et les premiers résultats ont montré une biodiversité inattendue. Or, nous n’avons aucune indication concernant le pôle nord et les données sur le polaire nous manquent, Tara Oceans Polar Circle va combler un grand vide dans notre connaissance du vivant.

Nous attendons beaucoup plus que des données sur la biodiversité en océan arctique, nous cherchons à connaître comment, et avec quelle intensité, la biodiversité de ces régions est affectée par le changement global, et quels sont les effets des changements climatiques et environnementaux sur l’évolution de l’écosystème planctonique (donc sur la chaîne trophique). Ceci permettra de comprendre et d’envisager les conséquences directes et indirectes tant sur les écosystèmes que sur les populations et les services.

Lire la suite de cet article : http://oceans.taraexpeditions.org/f...