Tourbillon polaire

Publié le 15.05.2014

Vaste tourbillon d’échelle planétaire en rotation cyclonique autour des pôles, s’étendant depuis la troposphère moyenne jusqu’à la stratosphère.

JPEG - 354.9 ko
En blanc et jaune, vortex polaire, masse d’air isolée au-dessus du pôle et au sein de laquelle ont lieu les réactions de destruction de l’ozone. Modèle Mimosa.
© CNRS Photothèque - HAUCHECORNE Alain
UMR7620 - Service d’Aéronomie (SA) - VERRIERES LE BUISSON

Synonyme : vortex polaire

Ce phénomène spécifique de la circulation atmosphérique au-dessus des régions polaires et subpolaires se traduit par une circulation fermée qui se développe au début de l’hiver, isolant la masse d’air des hautes latitudes de celle des latitudes plus basses.

A la fin de l’hiver et au début du printemps, la hausse rapide de la température de la stratosphère polaire, qualifiée de réchauffement stratosphérique (ou réchauffement explosif, soudain, ou brusque) conduit à l’effondrement temporaire ou permanent du tourbillon polaire.

Dans l’hémisphère nord, le vortex circumpolaire arctique est généralement centré sur deux centres : l’un proche de l’île de Baffin, l’autre dans le Nord-Est sibérien.
Dans l’hémisphère sud, le tourbillon polaire antarctique présente lui aussi une configuration circumpolaire asymétrique.