Un milliardaire norvégien va financer le plus grand navire scientifique jamais construit

Publié le 22.01.2019 - Article de Céline Deluzarche du 28/11/2018 sur Futura

183 mètres de long, résistant aux icebergs, à la fois écologique et luxueux, le nouveau bateau d’exploration et de recherche océanique REV devrait prendre la mer en 2021. Il offrira des possibilités uniques aux scientifiques pour étudier l’écosystème marin

Vous n’avez probablement jamais entendu parler de Kjell Inge Røkke. Ce milliardaire norvégien de 60 ans a fait fortune dans la pêche, le pétrole offshore et l’industrie marine. Une fortune dont il a décidé de faire profiter la recherche scientifique, en finançant le plus grand et le plus luxueux navire de recherche scientifique jamais construit. Présenté le 12 novembre lors d’une réunion de la Royal Society sur l’exploration en haute mer, le Research Expedition Vessel (REV) devrait mesurer 182,9 mètres de long, plus du double de ses rivaux, et être lancé début 2021. De quoi donner un coup de jeune à la recherche océanique, dont la flotte vieillissante peine à se renouveler. Le Nautilus, un bateau de 64 mètres appartenant au célèbre explorateur Robert Ballard, date ainsi de 1967.

Des équipements scientifiques dernier cri

« Le REV sera un think tank flottant », décrit Nina Jensen, la directrice du projet REV, qui englobe aussi un hub de recherche environnementale, le World Ocean Headquarters, ainsi qu’une plateforme open data sur les océans et ses ressources. D’un coût total de 307 millions d’euros, il pourra embarquer plus de 60 scientifiques et 30 membres d’équipage. Conçu pour naviguer dans les eaux polaires truffées d’icebergs et d’une autonomie de 114 jours, le navire disposera de tout l’équipement d’exploration dernier cri : sonars haute précision pour localiser et écouter les mammifères marins, un étonnant « aspirateur géant » pour capturer les poissons sans les blesser et un laboratoire intégré...

Lire la suite sur Futura