Un nouveau modèle de panache explique la mise en place rapide des trapps de Sibérie et leur impact environnemental catastrophique

Publié le 12.12.2011 - Communiqué de presse de l'INSU

Une équipe internationale de scientifiques incluant des modélisateurs du GFZ Potsdam et des géochimistes d’IsTerre (CNRS-Université J. Fourier de Grenoble), de l’Institut Max Plank à Mayence, et des Instituts Vernadsky, Schmidt et Sobolev de l’Académie des sciences russe, propose un nouveau modèle de panache mantellique à l’origine des grandes provinces ignées (LIPs) qui représente une avancée majeure dans notre compréhension du fonctionnement des LIPs et de leur impact sur l’environnement. Ces travaux ont été publiés récemment dans la revue Nature.

Voir en ligne