Un trésor dans un écrin de glace

Publié le 08.08.2007

Certaines roches du Groenland contiennent des pierres précieuses qui font l’objet de prospections géologiques.

JPEG - 71.6 ko
Fjord près de Narsaq, ouest du Groenland
Crédit photo : dobroide
Certains droits réservés : Licence Creative Commons

Les prospections géologiques menées au sud-ouest du Groenland dans des roches magmatiques (roches résultant de la cristallisation d’un magma) ont révélé un potentiel intéressant pour certaines gemmes telles que les diamants, les rubis, les saphirs roses, etc.

Ainsi, en 2006, a été découvert le diamant le plus gros jamais trouvé au Groenland avec 0.122 carats.

Pour les rubis et les saphirs roses c’est dans la partie sud-ouest de Groenland qu’ont eu lieu les découvertes les plus intéressantes, en particulier sur une petite île nommée judicieusement l’île Ruby.

Parmi les autres pierres découvertes au Groenland, nous pouvons citer le lapis lazuli ou lazurite de couleur bleu intense.

Une roche appelée greenlandite est utilisée en joaillerie, c’est une quartzite de couleur verte. Cette roche se serait formée il y a environ 3.8 milliards d’années, ce qui fait d’elle l’une des plus vieilles roches du monde. Elle a été découverte dans plusieurs gisements autour de la région de Nuuk, dans la partie sud-ouest du Groenland.

Le potentiel du Groenland en pierres précieuses semble ainsi non négligeable et il justifiera sans doute de nouvelles prospections.

Ludovic Hamiaux, INIST-CNRS

Situer cette recherche