Une étude internationale révèle que les bactéries océaniques sont très différentes d’un pôle à l’autre

Publié le 08.11.2012 - INEE - En direct des laboratoires

Une campagne de prélèvements menée dans les océans du globe par six pays, dont la France, révèle une répartition géographique surprenante des populations bactériennes. Contre toute attente, et malgré des conditions climatiques proches, les pôles partagent moins de 25% d’espèces bactériennes identiques.

Quelle biodiversité pour les espèces bactériennes de nos océans ? Pour le savoir, une vaste étude a été menée par six pays – France, Espagne, Suède, Canada, Etats-Unis et Nouvelle-Zélande - dans le cadre de l’Année polaire internationale. Au total, 92 échantillons ont été prélevés à différentes latitudes. Ils ont donné lieu à un vaste travail de séquençage génomique - plus de 840.000 séquences - dont les étonnants résultats sont révélés dans le numéro d’octobre de PNAS...

Lire la suite sur le site de l’INEE