Variabilité du courant circumpolaire antarctique dans la région de Kerguelen

Publié le 21.03.2011  - MàJ le 23.08.2012

Le plateau de Kerguelen est le plus grand plateau sous-marin de l’océan Austral. Il constitue une barrière topographique majeure sur la route du Courant Circumpolaire Antarctique (CCA) qui circule vers l’Est. Dans le contexte du changement climatique, le suivi des variations de la position et de l’intensité du CCA et de la circulation verticale méridienne associée (Meridional Overturning Circulation, MOC) figure parmi les objectifs clefs de la communauté océanographique étudiant l’océan Austral.

Localisée à proximité de la zone de forte activité tourbillonnaire située au nord du plateau et associée au puissant Front Subantarctique, et enserrée à l’est de l’archipel par une branche étroite et rapide du Front Polaire, la région à l’est des îles Kerguelen est un site idéal pour mener un suivi systématique du CCA et des tourbillons associés.

Les objectifs principaux du présent projet sont :

  • 1) de suivre la variabilité spatiale et temporelle de la structure verticale du Front Polaire et
  • 2) d’estimer les diffusivités verticales et horizontales des tourbillons de la région, qui sont des paramètres essentiels pour déterminer la structure et la force de la circulation verticale méridienne de l’océan austral (MOC).

Pour cela nous proposons non pas d’effectuer des CTD classiques en station le long des sections d’étude, mais d’utiliser des XCTD (CTD jetables) pour réaliser les profils verticaux, ce qui constitue une méthode économique, rapide et sure pour conduire des opérations à partir d’un petit navire comme la Curieuse (les mesure étant réalisées en route et sans la mise à l’eau d’une CTD).

Source : Fiche descriptive du programme MAKER sur le site de l’IPEV
Laboratoires : Laboratoire d’Océanographie et du Climat : Expérimentations et Approches Numériques- LOCEAN (IPSL, Université de Paris 6, CNRS, MNHN, IRD)