Le réchauffement climatique menace-t-il le tourisme d’hiver groenlandais ?

 Course en traîneau à chiens dans les environs d'Ilulissat
Publié le 12.08.2019 - L’anthropisation et ses impacts

Se faire déposer par un hélicoptère au sommet des pentes enneigées de l’ouest groenlandais avant de les dévaler à ski, partir en excursion à ski ou en traîneau à chiens à la latitude du cercle polaire arctique, s’enivrer de vitesse en motoneige dans une nature sauvage : le Groenland, « hot spot cool » l’hiver pour des touristes aisés de plus en plus nombreux, saura-t-il à l’avenir maintenir son offre d’activités de pleine nature essentielle à son économie, en dépit du réchauffement climatique particulièrement prononcé en Arctique ? Pour y répondre, des scientifiques font des projections du climat jusqu’à la fin de ce siècle, en ne choisissant qu’un seul scénario d’émissions de gaz à effet de serre, le scénario « business as usual », scénario actuel et qui devrait rester le plus probable dans le futur.

lire la suite »

Après avoir été congelés durant 40 000 ans en Arctique, des organismes multicellulaires reprennent une activité biologique

Portions de pergélisol tombées dans l'océan suite au réchauffement climatique (Alaska)
Publié le 28.06.2019 - Permafrost

L’Arctique peut être une région particulièrement hostile au développement de la vie et où la survie demande aux animaux des stratégies très élaborées. Cet environnement difficile peut paradoxalement donner lieu à des découvertes extraordinaires concernant la frontière entre la vie et la mort en plongeant les organismes dans un état de survie minimale durant de très longues périodes.

lire la suite »

Deux cratères d’impact de dimensions imposantes viennent d’être découverts coup sur coup sous la calotte groenlandaise ! - Les mammouths en définitive auraient-ils eux aussi été les victimes d’une météorite durant le stade ultime de la dernière période glaciaire ?

 Echantillonnage des sédiments au front du glacier
Publié le 29.05.2019 - Dossiers thématiques

En fin d’année dernière a été révélée l’existence plus que probable d’un cratère météoritique situé sous les glaces du Nord du Groenland, dont le diamètre atteindrait une trentaine de kilomètres. Plus récemment, un deuxième cratère, de dimension tout aussi respectable, a été repéré à peu de distance du premier qui plausiblement pourrait être contemporain de la fin de la dernière glaciation, au voisinage de la limite Pléistocène-Holocène (le second étant manifestement plus ancien). D’aucuns sont ainsi tentés d’envisager qu’il puisse être lié à la disparition de représentants emblématiques de la mégafaune de l’époque, les mammouths en particulier, une telle hypothèse, certes contestable, ayant été antérieurement avancée au regard d’autres indices.

lire la suite »

Les villes de l’Arctique confrontées au phénomène d’îlot de chaleur urbain en plein coeur de l’hiver

Centre-ville d'Apatity
Publié le 26.03.2019 - L’anthropisation et ses impacts

Au réchauffement climatique amplifié que connaît déjà l’Arctique, les habitants des villes du Grand Nord doivent désormais faire face en pleine nuit polaire à des dômes de chaleur sur leurs villes, d’intensité comparable voire plus forte que celle des îlots thermiques urbains qui se forment aux latitudes plus basses, avec des impacts socio-économiques et environnementaux bénéfiques mais aussi néfastes.

lire la suite »

La mortalité par blessures involontaires dans les populations autochtones d’Alaska, 2006-2015

Cimetière en Alaska
Publié le 07.02.2019 - Sociétés arctiques et systèmes de connaissance et gouvernance

Aux États-Unis, les blessures non intentionnelles (accidents) représentent la principale cause de décès parmi les personnes âgées de moins de 45 ans. De 45 à 70 ans, ce sont les maladies chroniques qui tiennent ce rang, alors qu’au sein des populations autochtones d’Alaska ce sont toujours les accidents.

lire la suite »