L’anthropisation et ses impacts

Depuis les pĂ©riodes prĂ©historiques, les ĂŞtres humains ont laissĂ© des traces de leurs activitĂ©s (feux, pĂŞche, agriculture) nous informant sur leur mode de vie et leur interaction avec l’environnement. Plus rĂ©cemment, depuis la rĂ©volution industrielle, les activitĂ©s humaines des moyennes latitudes sont Ă  l’origine de la production de polluants (ozone, aĂ©rosols, mercure, POPs) pouvant ĂŞtre transportĂ©s jusqu’en Arctique et impactant aussi bien le climat, les Ă©cosystèmes (marin et terrestre) que la santĂ© des populations locales. Cette section couvre la pollution atmosphĂ©rique ainsi que la pollution ocĂ©anique ou celle des sĂ©diments/sols/glace et ses impacts. Il est important de mieux quantifier les processus (Ă©mission, transport, transformation, dĂ©pĂ´t) qui influencent le niveau des polluants, les sources naturelles dans les diffĂ©rents milieux (atmosphère, ocĂ©an, cryosphère, sol, lac) et leur Ă©volution dans le temps. L’un des enjeux majeurs actuels rĂ©side dans une meilleure comprĂ©hension des impacts anthropiques liĂ©s aux dĂ©veloppements Ă©conomiques de l’Arctique et des impacts du rĂ©chauffement climatique (voies maritimes, extraction de pĂ©trole/gaz/mĂ©taux, urbanisation, utilisation d’engrais azotĂ©s, etc.) sur les milieux physiques (atmosphère, ocĂ©an, cryosphère, sol, lac) et sur les rĂ©sidents de l’Arctique (autochtones et allochtones).

GĂ©olocalisation

Situer les recherches de cette thématique