Alaska

Publié le 24.09.2010

Etat américain de l’extrême nord-ouest d’Amérique du Nord, s’étendant en zones polaire et subpolaire.

JPEG - 728.3 ko
Survol de la chaîne de l’Alaska
Crédit photo : Jack French
Certains droits réservés : Licence Creative Commons

Découvert en 1741 par le premier européen à y avoir abordé, Vitus Béring, explorateur danois au service de la marine russe, ce territoire sera acheté à la Russie par les Etats-Unis d’Amérique en 1867, mais n’en deviendra le quarante-neuvième état qu’en 1959.

Son nom vient du mot Alaxsxaq ou Alyeska qui signifierait « grande terre », mot issu de la langue aléoute, langue parlée par les natifs des îles aléoutiennes, un archipel de trois cents îles volcaniques disposées selon un axe semi-circulaire au sud du détroit de Béring depuis la péninsule d’Alaska jusqu’au large de la péninsule du Kamtchatka.

Si plus de 85% de la population parle anglais, une vingtaine de langues autochtones appartenant aux familles eskimo-aléoute, pénutienne et na-déné y subsistent.

Etat le moins densément peuplé de tous les Etats-Unis, mais le plus grand par sa superficie (plus d’1,5 millions de kilomètres carrés, soit un cinquième de la superficie totale des états contigus), l’Alaska est bordé au nord par la mer de Beaufort et l’océan Arctique, à l’ouest par la mer des Tchouktches, le détroit de Béring et la mer homonyme et au sud par le golfe de l’Alaska s’ouvrant sur l’océan Pacifique.

JPEG - 141.5 ko
Péninsule de Kenai, sud de l’Alaska
Crédit photo : DCSL
Certains droits réservés : Licence Creative Commons

Son territoire s’étend de la toundra arctique et des chaînes de montagnes couvertes de glaciers jusqu’aux luxuriantes forêts humides boréales. L’Alaska compte 3 000 rivières, trois millions de lacs, plus de 5 000 glaciers et le plus haut sommet d’Amérique du Nord (Mont McKinley, 6 194 mètres).

La découverte dans la baie de Prudhoe, en plein territoire polaire arctique, du plus grand champ de pétrole nord-américain conduit à la construction entre 1974 et 1977 de l’oléoduc trans-Alaska reliant sur plus de 1,3 millions de kilomètres la baie de Prudhoe à Valdez, terminal portuaire méridional, sis dans la baie du Prince William.