Antigel (en biologie)

Publié le 21.08.2007

Certaines espèces comme le poisson Notothenia secrètent des molécules antigel (peptides ou glycopeptides) qui les protègent contre la formation de cristaux de glace au sein de leurs cellules, ce qui leur permet de vivre dans une eau où la température est de -2 °C.

Voir aussi :