Au Canada, des masques autochtones prennent le chemin du musée

Publié le 07.01.2021 - Article du 11/08/2020 sur Regard sur l'Arctique (d'après Mackenzie Scott de CBC News, sur Radio-Canada)

Les couvre-visages peuvent être de véritables œuvres d’art. En octobre, 45 masques faisant partie de la collection « Breathe. Collection » pourront être admirés au Whyte Museum of the Canadian Rockies, à Banff, en Alberta

Le masque Delta Rose, d’Eliza Firth, fait partie des masques sélectionnés parmi ceux de centaines de candidats.

Créé au tout début de la pandémie de COVID-19 sur Facebook, le projet Breathe. Collection est l’idée de deux femmes métis, Lisa Shepherd et Nathalie Bertin, originaires respectivement de l’Ontario et de la Colombie-Britannique.

À travers ce groupe Facebook, les organisatrices ont incité les artistes autochtones et non autochtones à utiliser leur technique de perlage et leurs compétences en artisanat pour créer un masque qui n’était pas nécessairement destiné à être porté en tant que protection individuelle.

La réponse a été telle que le groupe a reçu des soumissions des quatre coins de la planète et a pu afficher des milliers de masques créés par ses membres.

Les organisatrices ont par la suite été inondées d’appels de la part de galeries d’art et d’acheteurs potentiels en provenance d’Amérique du Nord. Elles ont donc eu l’idée de préparer une véritable exposition et ont fait un appel de candidatures.

Au total, 45 masques venus des différentes provinces et territoires et sélectionnés par un jury n’incluant pas les organisatrices ont été envoyés au Whyte Museum of the Canadian Rockies, à Banff, où ils seront exposés jusqu’en février (de l’an prochain)...

Lire la suite sur le site Regard sur l’Arctique, coproduit par Radio Canada International