Climat : la dernière plateforme glaciaire de l’Arctique canadien s’est effondrée

Publié le 14.08.2020 - Communiqué du 07/08/2020 sur Franceinfo (avec Reuters)

Le plateau de Milne a perdu 40% de sa superficie en deux jours sous l’effet de températures supérieures à la normale

C’est une nouvelle conséquence du réchauffement climatique en cours. La dernière plateforme glaciaire intacte de l’Arctique canadien s’est effondrée, perdant plus de 40% de sa superficie en seulement deux jours fin juillet, ont annoncé jeudi 6 août des chercheurs. La plateforme de glace Milne se trouve à la lisière de l’île d’Ellesmere, dans le territoire peu peuplé du Nunavut, dans le nord du Canada.

"Des températures de l’air supérieures à la normale, des vents du large et de l’eau libre devant la plateforme de glace ont mené à sa rupture", a déclaré le Service canadien des glaces sur Twitter. "C’était la plus grande plateforme glaciaire encore intacte, et elle s’est désintégrée", a déclaré Luke Copland, glaciologue à l’université d’Ottawa. La surface du plateau a diminué d’environ 80 kilomètres carrés. En comparaison, l’île de Manhattan, à New York, couvre environ 60 kilomètres carrés.

Lire le communiqué sur Franceinfo

Voir aussi l’article du 07/08/2020 sur Radio-Canada (repris sur le site Regard sur l’Arctique), ainsi que l’article de Brice Louvet du 06/08/2020 sur SciencePost et celui du 12/08/2020, du même auteur, publié également sur SciencePost