Détroit de Béring

Publié le 06.09.2007

Bras de mer d’une soixantaine de kilomètres de large, séparant l’Alaska de la Sibérie, qui relie l’océan Pacifique à l’océan Arctique.

Synonyme : Détroit de Behring

Il doit son nom au navigateur et explorateur d’origine danoise Vitus Jonassen Béring (parfois écrit Behring) (1681-1741). Au service de la marine russe, il prouva que les continents eurasiens et américains étaient séparés par de l’eau. Il emprunta cette voie en bravant les conditions météorologiques qui caractérisent encore cette région : températures extrêmement basses et vents violents.

Pendant la dernière période glaciaire (-110 000 ans à -13 000 ans), le niveau de la mer était de -180 mètres par rapport à aujourd’hui (l’eau est alors emprisonnée dans les glaces). Les premiers hommes qui auraient peuplé le continent américain au début du réchauffement de la terre, il y a 11 000 ans environ, auraient été des sibériens empruntant cette bande de terre, comme de nombreux autres êtres vivants avant eux (le mammouth laineux, par exemple Mammuthus primigenius).

Lorsque les glaciers ont complètement fondu à cet endroit, il y a environ 10 000 ans, l’élévation du niveau marin a entraîné l’inondation et le blocage de ce corridor migratoire pour les hommes, la faune et la flore de l’époque.

En savoir plus :