FLux ATmosphérique d’Origine Continentale sur l’Océan Austral

Publié le 26.11.2009  - MàJ le 25.03.2011

Nous désirons connaître la quantité de matière continentale transférée à l’océan Austral par voie atmosphérique et la partie biodisponible.

Le flux atmosphérique et la concentration en poussière seront mesurés pendant 2 ans 1/2 à Kerguelen avec un pas de temps de la semaine. Nous utiliserons un modèle de transport/dépôt pour extrapoler les mesures à la plus vaste zone possible. Appuyés sur l’expérience de la mesure à Kerguelen, nous ajouterons un point à Crozet pour obtenir des informations sur le gradient flux/concentration. Des mesures de CO concomitantes à plus haute fréquence permettront d’affiner nos interprétations.

Source : Fiche descriptive du programme FLATOCOA sur le site de l’IPEV
Laboratoires : Laboratoire Inter-universitaire des Systèmes Atmosphériques - LISA (Universités Paris VII et Paris XII / CNRS)