Glaciologie et études du lac sous-glaciaire de Vostok

Publié le 26.11.2009  - MàJ le 24.03.2011

Le projet vise à étudier l’environnement du lac Vostok par sa glace d’accrétion.

Des mesures géophysiques dans le trou et des collectes d’échantillons en surface sont aussi proposées. Les opérations de forage sont de la responsabilité des Russes. L’intégrité du lac est une préoccupation de la communauté scientifique et du Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement (LGGE). Ce projet est volontairement limité à la glace 80 m au dessus de l’interface.

Le lac sous-glaciaire de Vostok est une curiosité glaciologique, géologique et contient peut-être des micro-organismes extrêmophiles. La glace profonde du forage de Vostok est formée par le regel de l’eau du lac et elle contient des impuretés qui ont transité par le lac. Par ailleurs, les mesures précises de température dans le trou, servant à l’interprétation paléo-climatique, permettront aussi de contraindre les processus de regel de l’eau qui ont conduit à l’accumulation de plus de 220 m de glace d’accrétion.

Ce programme est repris dans le projet API n°42 SALE-UNITED : Subglacial Antarctic Lake Environments – UNified International Team for Exploration and Discovery.

Source : Fiche descriptive du programme GLACIOLAC sur le site de l’IPEV
Laboratoires : Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement - LGGE (Université de Grenoble I, CNRS)