Ile Amsterdam

Publié le 18.12.2007

D’origine volcanique, isolée au sud de l’océan Indien, cette petite île escarpée est la moins australe des "Terres australes et antarctiques françaises", avec l’île Saint Paul située 85 km plus au sud.

PNG - 46.2 ko
Fichier wikimedia commons

Culminant à 881 mètres, l’île Amsterdam mesure environ 10 km dans sa plus grande longueur pour une superficie de 58 km2 (la moitié de la ville de Paris).

Située au nord des "quarantièmes rugissants ", par 37° de latitude sud, son climat est océanique tempéré, avec beaucoup de vent et près de 250 jours de pluie par an. Les températures oscillent entre 2 °C et 26 °C, avec une moyenne de 13 °C, et l’île ne connaît ni neige ni gelée.

L’île Amsterdam abrite la base scientifique française "Martin-de- Viviès", importante station météorologique et de mesure de la pollution atmosphérique dans cette région isolée du monde, où une dizaine de personnes résident en permanence. Des scientifiques y effectuent des missions ponctuelles.

En ce qui concerne la flore, l’île a beaucoup souffert de la déforestation et de l’introduction d’espèces par l’homme, telles que les vaches et les rats. Après la quasi disparition de sa forêt, qui couvrait près du quart de sa surface et ne représente plus aujourd’hui que 10 ha, sa végétation est actuellement essentiellement constituée d’herbes et de tourbières. Cependant le sud de l’île fait l’objet d’un programme de reboisement.

Sa faune comprend oiseaux (albatros, pétrels, gorfou sauteur...) et mammifères marins (otaries, éléphants de mers, etc.), typiques des îles australes. Les vaches, vivant à l’état sauvage, sont désormais confinées dans une partie de l’île.

En savoir plus :

JPEG - 34.5 ko
Tourbières d’altitude sur l’Ile Amsterdam entre affleurements de lave et cratères qui rappellent l’origine volcanique de cette île relativement jeune (âge inférieur à 600 000 ans) située par 37°5 de latitude sud dans l’océan Indien. Le programme Ecobio (Ecosystèmes, Biodiversité, Evolution) de l’Institut Polaire Français s’intéresse à la biodiversité et au fonctionnement des écosystèmes terrestres subantarctiques soumis aux activités anthropiques (notamment les introductions d’espèces) et au changement climatique.
© CNRS Photothèque / LEBOUVIER Marc
UMR6553 - ECOSYSTEMES, BIODIVERSITE, EVOLUTION (ECOBIO), RENNES
JPEG - 123.1 ko
Observatoire atmosphérique de l’Ile Amsterdam (37°57’S ; 77°32’E). Construit en 1981, l’observatoire de l’Ile Amsterdam (Territoire d’Outre-Mer français) permet le suivi des gaz traces de l’atmosphère. Les principaux programmes scientifiques menés dans cet observatoire concernent les gaz à effet de serre, les composés soufrés et les aérosols. L’observatoire est intégré dans l’ORE(Observatoire de Recherche en Environnement)-RAMCES (Réseau Atmosphérique de Mesure des Composés à Effet de Serre) pour le suivi à long terme du CO2. Il s’agit également une station de référence du réseau de veille atmosphérique international WMO/GAW (Organisation Mondiale de la Météorologie).
© CNRS Photothèque / RAMONET Michel
UMR1572 - LABORATOIRE DES SCIENCES DU CLIMAT ET DE L’ENVIRONNEMENT (LSCE), GIF SUR YVETTE