Ile Ellesmere

Publié le 29.04.2008

L’une des îles les plus importantes et les plus septentrionales du Canada.

JPEG - 21.4 ko
Ile Ellesmere : Touristes au bord du fjord Tanquary
Crédit photo Jako
Certains droits réservés : Licence Creative Commons

Dixième plus grande île au monde de par sa superficie (approchant les 200 000 km2, soit un peu plus du tiers de la surface de la France), l’île Ellesmere fait partie des îles de la Reine-Elisabeth, dans l’archipel arctique canadien, côté Nunavut.

La région est caractérisée par un relief montagneux comprenant le sommet le plus élevé de l’est de l’Amérique du nord, le Mont Barbeau, culminant à 2 616 m, de multiples glaciers et nappes glaciaires qui la recouvrent en grande partie, ainsi que des lacs et des fjords profonds.

Depuis août 2008, la côte nord-ouest n’est plus bordée que par quatre grands plateaux glaciaires : Milne, Petersen, Serson et Ward Hunt, dernières grandes plates-formes de glace canadiennes après l’effondrement des plateaux Ayles et Markham respectivement en août 2005 et août 2008 (lire à ce sujet l’article sur la disparition de la plateforme de glace Ayles : Quand le réchauffement climatique redessine la carte du Nunavut).

La plate-forme de glace Ward Hunt fait quant à elle partie du parc de Quttinirpaaq ("le sommet du monde" en inuktitut), parc national le plus nordique du Canada, où se situe le lac Hazen, plus grand lac polaire au delà du 74e parallèle. Ce lac crée un microclimat unique dans le Haut-Arctique, plutôt typique des régions du sud du Nunavut, faisant de ce lieu une véritable oasis arctique fertile.

Ellesmere, monde minéral de roches et de glaces, est aussi l’habitat d’une rare végétation de désert polaire, la toundra, et d’une faune exceptionnellement variée, incluant entre autres le bœuf musqué, le loup arctique et le renard polaire, le lièvre arctique et le très rare caribou de Peary. Ses fjords abritent une faune marine très riche.

1 000 km de solitudes glacées séparent les deux stations météorologiques du nord de l’île, Alert et Eureka, de l’unique petite communauté Inuk située sur la côte sud, dans la ville de Grise Fjord, Aujuittuq, "pays des glaces éternelles".

En savoir plus :