La Chine lancera un nouveau satellite d’imagerie pour surveiller les routes maritimes de l’Arctique

Publié le 08.01.2021 - Communiqué du 03/12/2020 sur XINHUANET

GUANGZHOU, 3 décembre (Xinhua) — La Chine prévoit de lancer un nouveau satellite d’imagerie doté d’un radar à synthèse d’ouverture (RSO) pour surveiller les routes maritimes de l’Arctique, ont déclaré jeudi les développeurs du satellite.

Développé conjointement par des scientifiques de l’Université Sun Yat-sen basée à Guangzhou et de l’Académie chinoise de technologie spatiale (ACTS), le satellite a été conçu pour être placé en orbite héliosynchrone à une altitude de 720 km et pour générer des images satellitaires de haute qualité avec une résolution de 50 mètres et une largeur de 300 km.

Selon Cheng Xiao, scientifique principal de l’Université Sun Yat-sen, le satellite est capable de réexaminer en une journée la plupart des zones situées le long des routes maritimes de l’Arctique. Ses données seront utilisées pour surveiller et prévoir la banquise, les changements climatiques et les catastrophes maritimes, ce qui offre un important support en matière de données pour assurer la sécurité des routes maritimes de l’Arctique.

La surveillance rapide et très précise de la banquise dans l’Arctique est devenue une tâche urgente pour les scientifiques. Cependant, les satellites actuellement en orbite ne peuvent pas entièrement répondre à cette exigence, a déclaré Cheng Xiao, ajoutant que le nouveau satellite devrait améliorer la capacité de surveillance polaire de la Chine.

Le satellite RSO devrait être lancé en 2022.

Voir le communiqué sur XINHUANET