La Terre a perdu 28 000 milliards de tonnes de glace ces 23 dernières années à cause du réchauffement climatique

Publié le 29.09.2020 - Article du 24/08/2020 sur Business Insider France (version originale de Sophia Ankel)

Un groupe de scientifiques britanniques a découvert qu’une quantité "stupéfiante" de 28 000 milliards de tonnes de glace a disparu de la surface de la Terre depuis 1994. Des scientifiques des universités de Leeds et d’Édimbourg et de l’University College London ont analysé des relevés par satellite des glaciers, des montagnes et des calottes glaciaires entre 1994 et 2017 afin de déterminer l’impact du réchauffement climatique. Leur article a été publié dans la revue Cryosphere Discussions

Décrivant la perte de glace comme "stupéfiante", le groupe a découvert que la fonte des glaciers et des calottes glaciaires pourrait entraîner une hausse spectaculaire du niveau des mers, qui pourrait atteindre un mètre d’ici la fin du siècle. "Pour mettre cela en contexte, chaque centimètre d’élévation du niveau de la mer signifie qu’environ un million de personnes seront déplacées de leurs terres sur les côtes", a déclaré au Guardian le professeur Andy Shepherd, directeur du Centre d’observation et de modélisation polaires de l’université de Leeds.

La perte spectaculaire de glace pourrait avoir d’autres conséquences graves, notamment une perturbation majeure de la santé biologique des eaux arctiques et antarctiques et une réduction de la capacité de la planète à réfléchir le rayonnement solaire vers l’espace. Les scientifiques ont confirmé que les résultats obtenus correspondent aux prévisions les plus pessimistes du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) des Nations unies.

"Dans le passé, les chercheurs ont étudié des zones individuelles — comme l’Antarctique ou le Groenland — où la glace fond. Mais c’est la première fois que l’on examine toute la glace qui disparaît de la planète entière", a déclaré Andy Shepherd, selon le Guardian. "Ce que nous avons trouvé nous a stupéfié".

"Il ne fait aucun doute que la grande majorité de la perte de glace sur Terre est une conséquence directe du réchauffement climatique", a écrit le groupe. Ces découvertes surviennent une semaine après que des chercheurs de l’université publique de l’Ohio ont découvert que la calotte glaciaire du Groenland pourrait avoir dépassé un point de non-retour...

Lire la suite sur Business Insider France

Voir aussi l’article de Damien Altendorf du 26/08/2020 paru sur SciencePost