La baleine et le supercalculateur

Publié le 22.10.2009 - Un livre de Charles Wohlforth, traduit de l'américain par Marc Weitzmann

Mêlant données scientifiques, anecdotes et témoignages d’autochtones, Charles Wohlforth jette un regard neuf sur les enjeux d’un réchauffement climatique qui touchera bientôt la planète entière.

L’Arctique est la région du globe où la température a le plus augmenté au cours du XXe siècle (presque quatre fois plus que sous nos latitudes)…

Des Esquimaux inupiat, chassant la baleine, se retrouvent isolés sur une plaque de glace à la dérive, à une époque de l’année où, traditionnellement, la banquise reste compacte. Ailleurs, une équipe de scientifiques traverse la toundra, campant sous la tente et mesurant, tous les dix kilomètres, les caractéristiques de la neige afin de mieux comprendre les effets de son pouvoir réfléchissant, l’albédo, qui refroidit la terre sous leurs pieds.

Charles Wohlforth observe les deux groupes dans un environnement en complète mutation : les scientifiques qui s’efforcent de traquer et de déchiffrer les moindres indices pour en déduire des lois et construire des modèles abstraits ; les Inupiat qui, forts de leur expérience séculaire au contact de la nature, ont développé leur propre compréhension de ce milieu extrême. Bien qu’effectuant les mêmes constats, les uns et les autres ont quelque peine à concilier leurs approches respectives.

Editions Paulsen (1 avril 2008).
357 pages, 29 euros.

Collection Sciences aux éditions Paulsen