Le Japon reprend “officiellement” la chasse à la baleine

Publié le 03.09.2019 - Article de Yohan Demeure du 03/07/2019 sur SciencePost

Plus de trente ans après l’avoir stoppée, le Japon a repris la chasse à la baleine de manière officielle. Or le fait est que ce pays n’a jamais cessé cette chasse. Cette nouvelle est intervenue en plein G20 organisé au Japon !

Un carnage sans précédent

En 2015, nous évoquions une étude américaine ayant mis en lumière la chasse à la baleine au cours du XXe siècle. Selon ces recherches, il y a eu près de 3 millions de baleines tuées par l’Homme entre 1900 et 1999, un nombre qui fait évidemment froid dans le dos. En 1986, un moratoire international sur la chasse à la baleine est adopté par la Commission baleinière internationale pour protéger ces animaux. Or, le Japon, un des pays chassant le plus de baleine au monde, devait s’y plier comme les autres.

Annoncé il y a déjà quelque temps, le retrait du Japon de la Commission baleinière internationale est devenu effectif, comme l’explique la BBC dans un article du 1er juillet 2019. Ainsi, Le Japon reprend officiellement la chasse à la baleine dans ses eaux territoriales et sa zone économique exclusive. Il s’agit d’une nouvelle plutôt malvenue, tombant en même temps que le G20 qui s’est déroulé du 15 au 16 juin 2019 à Karuizawa (Japon). Lors de cet événement, il a beaucoup été question de protection de l’environnement.

La fin de l’hypocrisie

Il s’avère que le Japon n’a jamais cessé de chasser ces animaux marins, grâce à une faille dans le moratoire de 1986. Les Nippons ont œuvré sous couvert de programmes de recherche sur les baleines, autrement dit de recherche scientifique ! En réalité, le Japon menait deux programmes : le JARPA (Antarctique) depuis 1987 et le JARPN (Pacifique nord) depuis 1994. Si le pays n’a jamais stoppé la chasse, la raison se trouve dans ces programmes ayant permis d’obtenir des permis spéciaux de chasse scientifique.

Le Japon a tenu à préciser les choses en évoquant ses intentions de ne pas pêcher dans l’océan Austral, où les baleines viennent très régulièrement se nourrir. Par ailleurs, les responsables nippons estiment que la plupart des espèces chassées ne sont pas menacées d’extinction. Selon eux, il ne faut pas non plus oublier que ce type de chasse fait partie de la culture du Japon...

Lire la suite sur SciencePost