Le pergélisol du Yukon et de l’Alaska à risque après un été pluvieux

Publié le 09.09.2020 - Article de Claudiane Samson (Radio-Canada) du 11/08/2020 sur Regard sur l'Arctique

Des chercheurs de l’Alaska et du Yukon portent une attention toute particulière à l’impact de la pluie sur la fonte du pergélisol après la publication d’une étude qui révèle l’ampleur possible des dommages

L’étude menée par le scientifique environnemental Thomas Douglas du Laboratoire d’ingénierie et de recherche en climat froid de l’armée américaine à Fairbanks, en Alaska, publiée dans le Climate and Atmospheric Science Journal montre que la fonte du pergélisol peut se calculer directement en fonction du montant de précipitations.

Échelonnée sur cinq ans avec deux étés de précipitations record, l’équipe du chercheur a constaté jusqu’à un centimètre de fonte par centimètre de précipitations dans les zones humides et perturbées, les secteurs les plus vulnérables, et une moyenne dans l’ensemble de 0.7 à 0.1 cm.

« Les calculs présentés dans cette étude sont à peu près tout ce qu’il y a de plus simple », explique M. Douglas. « Vous enfoncez une tige métallique dans le sol jusqu’à l’affaissement et vous mesurez la profondeur ce qui vous donne l’épaisseur de la fonte au cours de l’été ».

Après une décennie de ces mesures, le chercheur a décelé une tendance : « Les deux étés particulièrement pluvieux correspondaient aux mesures les plus profondes jamais enregistrées », indiquant ainsi la fonte la plus importante...

Lire la suite sur le site Regard sur l’Arctique, coproduit par Radio Canada International