Les glaciers fondent en Alaska, mais moins vite que prévu

Publié le 18.01.2010 - Communiqué de presse

Des glaciologues du Laboratoire d’Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales (LEGOS) (CNRS/CNES/IRD/Université Toulouse 3) et leurs collègues canadiens (1) montrent que les pertes de masse des glaciers d’Alaska depuis 40 ans ont été largement surestimées, remettant en cause des résultats publiés en 2002. Des données récentes issues des satellites SPOT 5 et ASTER ont permis aux chercheurs de cartographier presque intégralement les pertes d’épaisseur de ces glaciers qui ont contribué à hauteur de 0.12 mm/an à la hausse du niveau de la mer entre 1962 et 2006 et non pas 0.17 mm/an comme avancé précédemment.

Voir en ligne