Louis Fortier, pionnier de la recherche en Arctique, s’éteint à 66 ans

Publié le 09.10.2020 - Article de Jonathan Lavoie du 05/10/2020 sur Radio-Canada

Un monument de la recherche sur les changements climatiques et l’Arctique s’est éteint dimanche. Originaire de Québec, Louis Fortier a succombé à une leucémie à l’âge de 66 ans

L’océanographe de renommée mondiale s’est principalement fait connaître en tant que fondateur et directeur d’ArcticNet, un réseau de centres d’excellence du Canada qui étudie les transformations de l’Arctique depuis le début des années 2000.

Il a directement contribué à la conversion, en 2003, d’un brise-glace de la Garde côtière canadienne en navire scientifique à la fine pointe de la technologie qui sera baptisé l’Amundsen, un nom désormais connu à travers tout le pays et synonyme d’excellence en matière de recherche.

Louis Fortier et son équipe seront de toutes les expéditions dans les eaux glacées du Grand Nord.

Au cours d’une première mission en Arctique qu’il dirigera en 2003 et 2004, l’Amundsen reste en mer pendant 390 jours sans escale pour une expédition dans la mer de Beaufort. Plus de 220 chercheurs se succèdent à bord pour tenter de comprendre comment les changements climatiques affecteront l’écosystème marin arctique.

Cette mission est souvent considérée comme le tournant qui a permis au Canada de réaffirmer son expertise scientifique dans l’Arctique sur la scène internationale. C’est aussi le point de départ d’une nouvelle ère de la recherche nordique.

Excellent vulgarisateur et soucieux de rendre la science accessible, il refusait rarement une occasion de parler de son métier...

Lire la suite de l’article sur Radio-Canada