Règle de Bergmann

Publié le 02.03.2010

Règle selon laquelle on observe qu’au sein d’un taxon [1] d’homéothermes les espèces de plus grande taille vivent sous les climats les plus froids.

Si la taille des individus augmente avec la rigueur du climat, les formes sont également plus compactes et ramassées, avec pour conséquence directe une diminution de la surface corporelle rapportée au volume et donc une réduction sensible des pertes de chaleur.

Voir aussi : Règle d’Allen

[1]Groupes d’organismes vivant descendant d’un même ancêtre (les classes, ordres embranchements, espèces, etc.).