• Accueil
  • Ressources
  • Programmes de recherche
  • Stratégie alimentaire et mécanismes d’adaptation comportementale et physiologique des manchots face à la variabilité climatique : leurs limites et son impact sur la dynamique des populations

Stratégie alimentaire et mécanismes d’adaptation comportementale et physiologique des manchots face à la variabilité climatique : leurs limites et son impact sur la dynamique des populations

Publié le 26.11.2009  - MàJ le 24.03.2011

Notre objectif est de connaître les limites de la capacité d’adaptation des manchots aux changements climatiques saisonniers et interannuels et à leurs conséquences sur l’abondance et la localisation des ressources marines dont ils dépendent.

Pour cela, nous abordons l’étude sous l’angle de la dynamique des populations en suivant par identification automatique de nombreux individus dont l’histoire est parfaitement connue. A cette approche qui nous affranchit du biais des bagues et nous permet d’avoir des animaux témoins non perturbés, sont superposés deux études, à terre et en mer. Dans la colonie, nous chercherons à comprendre par quels mécanismes comportementaux et physiologiques les manchots économisent leurs réserves corporelles pour assurer le succès de leur reproduction et par quels mécanismes est assurée leur survie lorsque ces réserves sont en voie d’épuisement. En mer, grâce au biologging, nous voulons déterminer les performances alimentaires des oiseaux en fonction de leur expérience et de leur qualité physique (immunocompétence et condition corporelle).

Ce programme est intégré au projet API n°251 Circumpolar Population Monitoring , l’un des 6 projets sous responsabilité d’un chercheur français ; ici, Yvon LE MAHO de l’Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien - IPHC (CNRS, Université de Strasbourg I)

Source : Fiche descriptive du programme ECOPHY - ANTAVIA sur le site de l’IPEV
Laboratoires : Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien - IPHC (Université de Strasbourg I, CNRS)