Un instrument automatique pour l’observation des processus dynamiques et thermodynamiques régissant le bilan de masse de glace de mer

Publié le 28.10.2011 - Programme de recherche

L’Arctique est le théâtre des manifestations les plus spectaculaires du réchauffement climatique en cours. La glace pluriannuelle décline à un rythme accéléré, dépassant les prévisions les plus pessimistes des modèles de climat. Il y a un réel besoin de mieux documenter les processus d’échange de chaleur et d’eau douce aux interfaces océan-glace-atmosphère pour améliorer leur prise en compte dans les modèles.

Ce projet propose de développer et déployer un système automatique, basé sur le flotteur prototype "Ice-T", permettant une mesure en temps réel de l’épaisseur de glace de mer et des flux aux interfaces. Les études cibleront une polynie cotière, zone cruciale de formation de glace et d’eau profonde, ainsi que la banquise pluriannuelle où les données de l’instrument seront en particulier précieuses dans la validation des mesures du satellite Cryosat-2 lancé fin 2009.

Source : Fiche descriptive du programme OPTIMISM sur le site de l’IPEV
Laboratoires : Laboratoire d’Océanographie et du Climat : Expérimentations et Approches Numériques - LOCEAN (IPSL, Université de Paris 6, CNRS, MNHN, IRD)